Real esthète : comment OVH veille à la qualité de l’environnement de travail

Life at OVH
26 septembre 2017
Hugo Bonnaffé
OVH, qui a récemment franchi la barre des 2 000 collaborateurs à travers le monde, en recrutera 1 000 de plus d’ici à la fin de l’été 2018. Pour accueillir ces nouvelles recrues dans les meilleures conditions, et au plus près de chez eux, OVH a annoncé ce matin à la presse l’ouverture prochaine de bureaux, notamment à Paris, Nantes et Bordeaux. L’occasion d’évoquer les projets de l’équipe Real Estate d’OVH, ses surprenantes expérimentations et sa volonté de construire un cadre de travail adapté aux différents métiers de l’entreprise.
Real esthète : comment OVH veille à la qualité de l’environnement de travail
Real esthète : comment OVH veille à la qualité de l’environnement de travail

OVH, qui a récemment franchi la barre des 2 000 collaborateurs à travers le monde, en recrutera 1 000 de plus d’ici à la fin de l’été 2018. Pour accueillir ces nouvelles recrues dans les meilleures conditions, et au plus près de chez eux, OVH a annoncé ce matin à la presse l’ouverture prochaine de bureaux, notamment à Paris, Nantes et Bordeaux. L’occasion d’évoquer les projets de l’équipe Real Estate d’OVH, ses surprenantes expérimentations et sa volonté de construire un cadre de travail adapté aux différents métiers de l’entreprise.

 

 

Après des études balayant les arts plastiques, l’aménagement paysager et l’architecture d’intérieur, puis une expérience de scénographe pour des expositions scientifiques et culturelles, Fanny Villez a intégré OVH il y a un peu plus de 2 ans. Son job ? Entourée d’une équipe de 12 personnes, amenée à s’étoffer encore, elle adapte l’environnement de travail des collaborateurs d’OVH aux nouvelles façons de bosser et collaborer. De l’architecture intérieure des locaux jusqu’à l’ergonomie des postes de travail, en passant par la signalétique, le spectre est large. Sans compter la nécessité, pour les maintenir en bonne santé, d’imaginer des moyens de mettre en mouvement ceux dont les métiers sont très sédentaires.

Adapter l’environnement aux collaborateurs, et non l’inverse

« Notre missions est d’analyser les modes de fonctionnement des équipes. C’est-à-dire la façon dont les collaborateurs, naturellement, s’organisent et investissent l’espace. Puis nous créons des environnements de travail au sein desquels ces modes d’organisation spontanés peuvent s’épanouir. » L’équipe ambitionne ainsi d’apporter des réponses innovantes aux spécificités liées aux différents métiers qui cohabitent chez OVH, mais aussi à l’organisation libérée de l’entreprise.

« L’ajustement mutuel étant un mode de coopération privilégié chez OVH, nous avons par exemple créé des espaces pensés pour réunir 2 à 3 personnes. Nous avons aussi remarqué qu’il manquait des espaces tampons à proximité des salles de réunion de plus grande capacité. Souvent, en attendant qu’une salle se libère, des échanges préliminaires entre les participants ont lieu, de même que des débriefs informels à l’issue des rencontres importantes. Ce sont des moments d’échange privilégiés, qui aujourd’hui ont lieu dans un couloir, gênant le passage ou les gens qui travaillent à proximité. Nous avons donc inclus cette réflexion dans nos projets d’aménagement de nouveaux bureaux et de rénovation, qui comportent désormais des espaces aménagés pour accueillir ces discussions. »

De la même façon, constatant que les traditionnels tableaux blancs et paperboards mobiles n’étaient pas suffisants, Fanny et son équipe ont entrepris de recouvrir les murs des salles de réunion et les cloisons vitrées des open space de revêtements sur lesquels on peut écrire et dessiner. Dorénavant, impossible de perdre le fil d’une idée : il y a forcément un endroit à proximité pour noter quelque chose ou esquisser un schéma. Il n’est ainsi pas rare que certaines parois prennent des airs de palimpsestes, témoignant de la complexité de certains projets.

Dans les locaux d’OVH, écrire sur les murs n’est pas interdit. Au contraire ! (ici, à Rennes)

Quand OVH se fait créateur de mobilier

En parallèle d’un vaste chantier d’harmonisation de l’identité visuelle des bureaux existants, l’équipe Real Estate a également revu le mobilier de bureau. « Le mobilier précédemment choisi était peu adapté : des bureaux en forme de haricots, peu confortables, qui généraient de grandes pertes d’espace, car ils se juxtaposaient mal. Après avoir cherché sans succès un modèle de bureau plus adapté, nous avons fini par dessiner l’objet nous-mêmes. » Plateau doté d’un large chanfrein à l’avant pour éviter que la circulation dans les avant-bras ne soit coupée lorsque l’on tape au clavier, piètement en métal équipé de solides roulettes et d’une réglette permettant le rangement des câbles pour faciliter la mobilité au sein des open spaces… Chaque élément a été optimisé. « Puis nous avons remplacé les fauteuils par des sièges ergonomiques, réglables en fonction de la morphologie de chacun. » Parmi le catalogue de mobilier progressivement créé par l’équipe Real Estate figurent également des caissons de rangement mobiles surmontés d’une assise, « très utiles pour s’installer auprès d’un collègue pour un échange rapide… sans qu’il n’y ait de différence de hauteur entre les interlocuteurs. Et donc de posture qui renvoie à des rapports hiérarchiques. »

Travailler debout, c’est possible chez OVH (ici, à Lyon).

Expérimentations en série

À l’image de l’entreprise, l’aménagement du cadre de travail suit un processus d’amélioration continue, qui fait la part belle à l’expérimentation. « Comme nous fabriquons nous-mêmes les piètements des bureaux, à l’aide d’une découpeuse laser, il ne nous a pas été très compliqué d’imaginer une version 2 du bureau made in OVH, dont le plateau se lève grâce à un système motorisé et permet au collaborateur de travailler debout. Dans la même veine, nous expérimentons différents types d’assises, de la swissball (balle gonflable qui contraint à chercher son équilibre, et fait pour cette raison travailler les muscles des jambes et du dos) au vélo d’appartement (couplé au bureau debout), en passant par le tapis de marche pour téléphoner en effectuant quelques foulées. » Autant d’initiatives qui contribuent, au-delà du côté ludique, à maintenir les collaborateurs en forme et réduisent les risques liés à la position assise prolongée (à ce sujet, voir le reportage de France 3 tourné chez OVH, à partir de 11’46).

Mais l’ergonomie du poste de travail n’est pas la seule préoccupation de l’équipe. Luminosité et acoustique sont également des priorités. De même la création d’espaces propices à la concentration… et à la sieste, ces deux « activités » étant d’insoupçonnés leviers pour booster la créativité.

Faire entrer l’art dans les bureaux

Les bureaux traditionnels, austères et sans âme, vestiges de l’explosion du secteur tertiaire démarrée dans les années 1960, ne sont plus adaptés au travail d’aujourd’hui. Quand ils ne sont carrément pas hostiles ! « Notre souhait est de transformer les bureaux en lieux de vie, que les collaborateurs s’y sentent bien. Et pourquoi pas soient fiers d’y travailler ? »

C’est dans cet esprit que les collaborations avec des artistes se multiplient, par exemple avec LEM, qui a créé l’identité visuelle du Campus 1 du siège roubaisien d’OVH, en mêlant au sein de plusieurs fresques monumentales son univers graphique et sa vision du réseau Internet. Autre artiste local, Dr Colors a quant à lui été invité à s’exprimer sur les murs du Campus 2, qui sera inauguré prochainement.

On sait depuis longtemps que les espaces de travail sont des outils de management (qu’ils reflètent la culture managériale ou contribuent à la faire évoluer). Ils sont, de plus en plus, une vitrine pour la marque employeur, dont on exhibe volontiers les aspects les plus spectaculaires. Fanny, quant à elle, est convaincue que l’attention portée à la conception des bureaux envoie un signal fort aux collaborateurs sur la façon dont on les considère, au-delà de la question de la performance, qui naturellement se trouve améliorée par l’adaptation du cadre de travail aux besoins des collaborateurs. Bref, si les bureaux ne font pas, à eux seuls, le bonheur au travail, ils y contribuent assurément.


Les implantations d’OVH en France et dans le monde :

OVH est aujourd’hui implanté dans 18 pays, et totalise 24 bureaux à travers le monde.

En France, l’entreprise a des bureaux à Roubaix (siège social), Lille, Paris, Lyon, Toulouse Brest et Rennes. Deux nouveaux bureaux vont être ouverts prochainement : Nantes (novembre) et Bordeaux (janvier 2018), avec chacun une capacité de 100 collaborateurs (tous métiers).

Sur le site de Roubaix, le campus #2 sera inauguré au 1er novembre. Le site de Brest bénéficiera d’une extension avant l’été 2018, de même que les bureaux parisiens.

En Europe, la capacité des bureaux de Londres, Milan et Wroclaw (Pologne) va être augmentée avant la fin de l’année. Entre février et juin 2018, un second bureau va être créé en Irlande (à Cork) ainsi qu’en Allemagne (où OVH possède déjà un bureau à Sarrebruck).

Ceci permettra à l’entreprise d’accueillir 1 000 nouveaux collaborateurs d’ici à septembre 2018 (dont 600 en France).

OVH recrute près de chez vous !

Retour à toutes les actus

Autres articles

  • Parité dans la Tech : où sont les femmes ?

    Les chiffres le montrent : la parité femmes – hommes est loin d’être atteinte dans la tech. Comment renverser les clichés et encourager les femmes à s’intéresser aux métiers de l’informatique ? Des initiatives existent, et OVH s’engage, comme les grandes entreprises du numérique, à travers sa politique de recrutement et en soutenant des associations qui visent à promouvoir les femmes dans les filières technologiques.
    Lire la suite